Taman Negara: la sauvage

Par défaut

Nous avons eu l’occasion d’arpenter une minuscule partie de ce qui est désigné comme le « poumon vert » de la Malaisie. Cette jungle est conforme à l’image que l’on pouvait s’en faire avant d’arriver : dense, humide, vivante. Ici la nature a encore les pleins pouvoirs !!

Une belle mise en condition avec tout d’abord 2h30 de pirogue sur la Sungai (rivière) Tembeling qui nous a permis d’accéder au pittoresque village de Kuala Tahan qui se situe à l’entrée du parc.

Arrivés à bon port, nous avons découvert un village authentique, bien que touristique. Ici, pas d’immeuble, ni de supermarché, ni d’internet… une grande partie des maisons est en bois dont notre logement provisoire.

Pour accéder au parc, il ne reste plus qu’à traverser la rivière le matin grâce à l’un des incontournables « crossing boat ».

L’ « attraction » phare du parc est la Canopy Walkway. Il s’agit d’une passerelle suspendue dans les airs au milieu des arbres géants. Nous nous sommes bien sûr prêtés au jeu sans trop regarder en bas quand même !!

Nous avons passé le reste de notre séjour à arpenter les sentiers du parc à l’affût du moindre bruit, malgré la chaleur étouffante. Et du bruit il y en a dans la jungle !! Malheureusement il est souvent difficile pour des novices comme nous de voir (et même de savoir) ce que l’on entend dans cette flore aussi touffue.

Nous avons quand même aperçu de nombreux lézards (allant de 5 à 50 cm!), des insectes plus originaux les uns que les autres (fourmis, crickets et autres de taille géante) et des dizaines de sortes de papillons bariolés. Bien évidemment, on ne pouvait pas venir ici sans voir nos amis les monkeys ! Mais cette fois-ci, pas d’attaque en vue : nous avons gardé notre nourriture bien au chaud !

D’autres animaux sauvages de taille plus conséquente sont également présent dans le parc mais nous cherchons encore les tigres, léopards, éléphants, serpents, rhinocéros et autres écureuils volants !

A noter également l’ennemie numéro 1 des randonneurs qui sévit régulièrement. On s’était préparé (anti moustique et sel dans le sac!) et pourtant on n’a pu éviter la morsure ! Devinez à qui est ce pied ?

Et oui, Sabrina s’est faite vampirisée par une des inévitables sangsues habitant le parc du Taman Negara !

Après ces longues marches, rien ne vaut un bon repas pour se remettre d’aplomb. Ici, les restaurants flottent au bord de la rivière.

Une éprouvante mais très belle expérience dans la nature malaise. On part maintenant se reposer sur la côte Est et les luxuriantes plages de Pulau (l’ïle) Tioman.

Publicités

"

  1. Hello vous deux,
    Vraiment tout y est même les « attaques », dommage que les tigres, léopards
    rhinos etc .. soient absents, mais quand même quelle belle aventure….Soignes toi bien Sabrina
    Bon repos pour mieux repartir.
    Bisous

  2. bon, les sangsues, c’est bon pour la santé paraît-il !!!
    donc bonne continuation en pleine forme à tous les deux…. merci pour ce reportage et bises………………..dans l’attente d’autes anventures !

  3. Coucou!
    Encore une belle aventure!!! Je crois que des fois il ne vaut mieux pas savoir à quoi correspondant tous les bruits que l’on entend sur tout en pleine jungle, quoique qu’un écureil volant ca doit etre quelque chose à voir!
    Bon rétablissement à Sabrina et reposez vous bien sur les plages.
    En attendant vos prochaines photos et la suite de vos aventures 🙂
    Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s