Deux semaines d’immersion dans la ville de Queenstown

Par défaut

Nous avons profité de notre voyage pour faire une pause studieuse à Queenstown et avons dû, pour quelques jours, prendre des chemins différents.

Welcome chez les Kennedy Sabrina

Ne vous méprenez pas, même si j’ai passé 2 semaines dans une maison blanche, c’était pour vivre aux côtés de Gerry et Ginny Kennedy et de leurs deux enfants Eve et Paddy, dans une ferme entourée par les montagnes et le lac Wakatipu. Donc, seul moyen pour se rendre là-bas : prendre le bateau.
Ma mission : donner des cours à Eve (qui fait l’école par correspondance, car rejoindre la ville tous les jours est vraiment trop compliqué) et en anglais bien sûr !
A côté de ça, j’ai pu découvrir leur vie si atypique et en faire partie. A peine arrivée, me voilà partie en 4X4 en pleine nuit, pour chasser le chevreuil. Il faut dire qu’avec 5 000 moutons, 400 vaches, 10 chiens et le reste, la propriété des Kennedy offre de la place aux animaux sauvages. Après 1h de traque, la proie est trouvée, abattue, égorgée, puis finalement décapitée pour enfin être pendue et vidée. Mais je n’ai même pas tourné de l’œil !
J’ai également eu l’opportunité de partir en quad avec Gerry, au milieu des montagnes, afin d’aller récupérer des moutons : superbe démonstration de dressage de chiens

Chaque jour a apporté son lot de découvertes, comme observer la tonte des moutons ou alors promener la chèvre (et oui, ici la chèvre a sa propre laisse!): pas de quoi s’ennuyer!
Belle expérience donc qui m’a permis non seulement de partager le quotidien de cette famille à la vie si intéressante et de pratiquer la langue anglaise non stop.

But where is Justin ?

Le voyage nous a permis de parler régulièrement anglais depuis le début et bien sûr d’améliorer ce dernier mais l’idée me trottait dans la tête (déjà avant de partir) de prendre des cours afin de tenter de combler mes lacunes (notamment en grammaire) dues à un manque de travail et de motivation à l’école (et ce n’est pas l’institutrice qui m’accompagne qui va me contredire!!).

Mais quand on aime voyager on se rend compte rapidement que la pratique de cette langue est vraiment importante et permet de faire le pont entre de multiples cultures à travers le monde. C’est simple : en 15 jours ici j’ai eu l’occasion de parler anglais que ce soit à l’école ou dans le backpacker (ou dans les bars aussi !!) avec des argentins, 1 péruvien, des thaïlandais, des anglais et NZ (of course), des allemands, des espagnols, 1 suisse et 1 Coréen du Sud. Ce dernier, qui est œnologue, m’a même donné des leçons sur les vins français !!

La journée type d’école commence à 9h avec cours de grammaire jusqu’à midi, puis retour au backpacker pour le lunch où je peux me faire la popote dans la cuisine commune ; mais reprise du travail rapidement pour les cours de conversation de 13h à 15h.
Je suis vraiment content de mes cours dans de petites classes de 3 à 6 élèves, je n’ai pas vu le temps passer et je me suis enrichi de nombreuses conversations comparant les modes de vie (vie amoureuse, vie gustative, vie politique…) entre les différentes nationalités représentées.

Le reste de la journée a pu être sportif avec différents footings seul ou accompagnés par des collègues avec vues sur le lac et les montagnes (un régal!!). Mais également studieux car comme à l’école j’avais mes devoirs à faire tous les soirs. Ou encore ni l’un ni l’autre… On va dire que le cours de conversation a pu durer plus longtemps que prévu autour d’une boisson rafraîchissante !!

Finalement 15 jours passent très vite et les progrès même s’ils sont présents restent raisonnables. Mais je garderai un très bon souvenir de mon petit séjour ici.

Activités du week-end

Comme à la maison, le week end est synonyme de détente qui se résume ici en randos et restos avec nos nouveaux friends !!

De courtes marches de 2-3h offrent rapidement de superbes vues et nous ont permis d’admirer la ville posée entre le lac et les montagnes.

Aux environs de la ville, de plus longues randonnées sur plusieurs jours sont possibles. Malheureusement, le temps nous manquant, et le froid étant arrivé, nous avons juste emprunté le départ du Routeburn Track afin d’effectuer une jolie marche de 4h avec Marie et Vincent des frenchy très sympa rencontrés par Fabien lors de ces cours.


Pour nous remettre de nos émotions, nous avons goûté à la spécialité de la ville : le Fergburger, un énorme hamburger, qui n’a vraiment rien de comparable avec ceux des grandes chaînes de fast-food !!

Arrowtown, un petit village à proximité, offre également de belles randonnées. Nous avons emprunté un sentier longeant la rivière et les chercheurs d’or (oui, oui ! Il y a même des mines encore en activité dans la région!) au milieu d’une forêt aux couleurs automnales et des sommets enneigés.

Très belle expérience que de découvrir en profondeur cette ville hétéroclite qu’est Queenstown !!
Mais, le temps file et il est temps pour nous de remonter en direction d’Amberley (au Nord de Christchurch), afin de retrouver notre pote Régis puis prendre la route pour l’île du Nord (ce qui ne nous empêchera pas, évidemment, de faire quelques haltes en chemin!).

Publicités

"

  1. salut les jeunes,
    merci encore pour ce « super » reportage de votre emploi du temps…
    je vois que vous profitez à bloc et c’est super.
    bonne route vers le nord et grosses bises Charlotte

  2. Mathias se propose de te faire découvrir la chasse au chevreuil en France, pas besoin d’aller au bout du monde…. bisous a+

  3. Salut les aventuriers,

    Pour info : battue au chevreuil le samedi matin, rendez-vous à 7 h devant l’AGORA. Petite variante certains jours, avec battue au renard. Casse croûte et apéro assuré en fin de matinée !
    Bonne continuation.
    Bises.

    Les Dabadie’s

  4. Salut les voyageurs,
    C’est super d’avoir de vos nouvelles et de suivre votre périple, on se régale à lire vos aventures. Surtout, continuez à nous en mettre plein les yeux.
    En revanche, arrêtez de sourrire sur les photos, ça nous sape le moral !!! 😉

    Est ce que la dent tient le coup ?

    Et comme l’a dit un grand philosophe :
    « Quand on voyage sans connaître l’anglais, on a l’impression d’être sourd-muet et idiot de naissance. » – Aristote… ou peut être plutôt Philippe Bouvard, je ne sais plus très bien 😉
    Je comprends mieux l’histoire des cours d’anglais !!!

    Bises de Sarbazan.

    Stéphane.

    • Coucou les Mourgues,
      Merci beaucoup pour ce message, ça fait très plaisir!!
      On vous rassure, on sourit pas 24h/24!!
      La dent tient tjs, il faut dire qu’on a arrêté les caramels jusqu’au retour.
      Je suis tout a fait d’accord sur le proverbe de Mr Aristote des grosses têtes, on se sent très bête, mais on est content on progresse même si c’est loin d’être encore fluent!!

      Grosses bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s