Au Nord, c’était…le printemps

Par défaut

Pour notre dernière semaine en Nouvelle-Zélande, nous avons baissé légèrement la cadence: on est en vacances après tout ! La chance était avec nous niveau températures (autour de 15°C : pas mal car ici c’est l’hiver depuis le 1er Juin!) contrairement à l’île du Sud où il neigeait à gros flocons (40 cm en plaine!). Ouf, on l’a échappé belle !

Après avoir fait trempette sur les plages de Hot Water Beach, nous avons mis cap direction Coromandel, où habite Serge, un français qu’a rencontré Régis il y a quelques mois, et qui vit en Nouvelle-Zélande, car marié avec une kiwi depuis 38 ans (il en perd même son latin!!).

Voici encore un bel exemple de l’hospitalité néo-zélandaise : après quelques bières au pub, Serge nous a gentiment offert le gîte et le couvert !

Encore une aubaine car il gère avec sa femme un fish and chips très réputé dans la région : ce sera double dose pour nous ce soir !!

Le lendemain, Serge nous a emmené en mer, sur son bateau, pour une petite partie de pêche dans la baie de Coromandel (le pied!!).

Bilan des courses : Fabien est arrivé en tête avec un requin (petit, mais un requin quand même!) et une truite de mer (sans compter toutes les dorades relâchées car trop petites) ; Sabrina s’est découverte un talent (les gênes peut-être) en pêchant les deux plus grosses dorades ; Régis n’a eu que des petites prises et Serge, le pauvre, a passé son temps à gérer les novices que nous sommes (quelques lignes emmêlées)!

Super expérience pour nous et poisson frais au menu des deux prochains soirs !!

La glacière pleine, nous avons ensuite poursuivis la route vers le Nord, sous la pluie (et oui, les fameuses giboulées!), ce qui ne nous a pas empêché de nous promener au milieu d’une forêt de Kauris, des arbres gigantesques (le plus large mesurant 12 m de diamètre et le plus vieux ayant plus de 2 000 ans!).

Puis, on a longé les baies de la côte Est. Dommage, le temps n’étant pas au beau fixe (il fallait bien que ça nous arrive !), nous n’avons pas pu apprécier toute la beauté des paysages.

Mais ici, le mot variable prend tout son sens quand on parle de météo : le soleil revenant, nous sommes donc partis, une fois n’est pas coutume, en tour organisé, en direction de Cape Reinga (la pointe Nord du pays), ce qui nous a permis de voir que Los Angeles notre destination du week end prochain est à 10500 km.

Nous avons ensuite longé la plage en bus (ce qui peut être fait en voiture, mais à vos risques et périls!). On a même eu droit a une séance de descente en luge le long des dunes géantes : génial !

Et ce week-end ? Samedi on visite Auckland, le soir on va voir un match de rugby au mythique stade Eden Parc : Nouvelle-Zélande/Irlande, et Dimanche matin on prend l’avion pour Los Angeles !! La routine quoi !!

Dommage que ça ne dure pas comme les impôts tout ça!!

Publicités

Une réponse "

  1. je vois que vous prendriez bien volontier l’habitude de cette vie de « bohème »….
    question pêche tu as de quoi faire « baver » ton père, Sabrina…il ne t’aurait certainement pas attribué autant de talents !
    bon courage pour les 10500 kms à parcourir…. bises………….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s