Rendez-vous en terre inconnue

Par défaut

Nous quittons la chaleur de Moab, direction le parc de Yellowstone, dans l’état du Wyoming (600 miles, soit 1 000 km plus au Nord) pour prendre un peu le frais !!

Mais avant cela, petite halte technique afin de changer de voiture de location à Salt Lake City Airport et première nuit dans un lit depuis 3 semaines. On a vite regretté la tente quand on a vu le Motel réservé la veille sur internet, situé près de l’aéroport : les voitures sans vitre sur le parking et les multiples affiches « nous ne sommes pas responsables des éventuels dommages sur votre voiture » nous ont bien mis en confiance la veille de rendre la nôtre (de voiture).

Finalement tout s’est évidemment bien passé et l’on a même profité de la soirée pour visiter la charmante ville qui est, en passant, le chef-lieu de l’Eglise Mormone. On a bien senti l’importance ici de la religion (plus de la moitié de la ville est convertie!).

Une journée de route plus tard et nous voilà arrivés à destination. Changement complet de décors : les rochers et sable blanc laissent place aux forêts gigantesques, entourées par les montagnes et les lacs. Et l’altitude (2 500 m pour notre camping) rafraîchit nettement l’atmosphère (autour de 5°C la nuit).

Petite particularité du parc : les geysers (plus de la moitié des geysers répertoriés dans le monde se trouvent ici!). On s’est donc baladé au milieu d’un décor lunaire qui nous a rappelé Rotorua en Nouvelle-Zélande, avec le gigantisme caractéristique des USA et le soleil en plus !

On a bien sûr profité des nombreux sentiers pour arpenter le parc, non sans une certaine appréhension : nous sommes ici en territoire d’ours et grizzli! Les affiches au départ des sentiers étaient très rassurantes ! (traduction : Marchez en groupe de 3 ou plus ; restez attentifs aux ours ; faites du bruit ; portez du spray anti-ours ; ne courez pas ; il n’y a aucune garantie concernant votre sécurité en territoire d’ours)

De quoi aggraver la paranoïa de Sabrina !

Mais, malgré toutes nos marches, aucune rencontre fortuite avec Winny ! (dommage pour la photo!)

Yellowstone étant reconnu pour ces mammifères de grande taille, nous ne nous sommes pas faits prier pour aller à leur rencontre. Ici, si vous voyez des voitures arrêtées sur le bord de la route, vous pouvez être sûrs qu’un animal n’est pas loin. Nous en avons donc profité pour voir des cerfs et biches, des chèvres sauvages, des mouflons, des castors et même des bisons (dont un que l’on a failli prendre en stop)!! Énorme !!

Sans bien sûr oublier d’innombrables marmottes, écureuils et oiseaux de toutes tailles et toutes couleurs. Vraiment super de pouvoir voir toutes ces bêtes dans leurs lieux d’habitat et de si près!

Sont présents aussi des loups et des élans mais malheureusement, sans une bonne paire de jumelles ou un peu de chance, il est difficile de les avoir à portée de vue.

Nous avons donc réellement profité de cet immense parc où l’on a eu des journées bien remplies et qui nous a émerveillé tant par sa faune que par ses paysages !!

Un coucher de soleil sur les collines verdoyantes, une bière locale à la main : que demande le peuple !!

Sur le chemin du retour, nous avons fait escale à Grand Teton National Park, son petit frère. Ce dernier, moins impressionnant, nous a quand même offert de belles balades autour des lacs, avec vue sur les montagnes.

Et surtout, en prime, une belle surprise : nous avons eu la chance d’apercevoir un ours noir depuis la route. De façon très brève, certes, car il s’est vite éclipsé et l’on ne s’est pas trop approché non plus, mais on peut dire maintenant que nous sommes l’homme et la femme qui ont vu l’ours !!

Très belle escale donc dans cet état sauvage qu’est le Wyoming, mais le temps file et il nous reste du chemin à parcourir (plus de 1 500 km) pour rallier la côte Ouest et la prochaine étape : San Francisco !!

Publicités

"

  1. Bonjour les baroudeurs, toujours autant de découvertes et de paysages magnifiques. Nous partons nous aussi en ballade autour du bassin d’Arcachon bien connu pour la grande diversité de ses mollusques, huitres, moules, palourdes et surtout le plus gros et écervelé de tous le mollusque de la plage. De toutes les tailles, de toutes les formes et de toutes les couleurs, avec ou sans tong il est toujours prét à se chamailler pour une place de parking à l’ombre, puis de se rendre au plus vite sur la plage pour une grande partie de pile ou face sur Sa serviette qu ‘il ne quittera pas avant d’avoir atteint la couleur rouge cerise !!
    Bonne ballade à tous les deux
    Bisous , la famille VGX

    • On voit qu’Alain améliore de jour en jour ses connaissances sur la faune aquatique. Il est vrai qu’il doit y avoir de beaux spécimens en ce moment sur la côte atlantique. En tout cas, vous n’avez pas l’air de vous ennuyer non plus.
      Merci encore pour ces nouvelles.
      A très vite pour de nouvelles aventures.

  2. et bien il nous tarde bien de voir en vrai l’homme et la femme qui ont vu l’ours!!! histoire d’être la femme qui a vu….

  3. Salut les aventuriers,

    Vous avez vu l’ours !
    J’ai la chance moi aussi d’en voir un tout les matins au réveil !
    A choisir, je préfère l’ours que le bison (question d’odeur) !
    Je compte cependant le garder encore longtemps.
    Merci pour ces nouveaux paysages et ces magnifiques photos.
    Bonne continuation.
    Bises.

    Les Dabadie’s

    • Pour l’odeur de l’ours, on n’a pas eu l’occasion d’en approcher un d’assez près pour vérifier (et on espère ne pas l’avoir: certaines choses doivent rester de l’ordre de la supposition!).
      Grosses bises à tous les 4.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s